Les colles

Introduction

Une des spécificités de la prépa, c’est que chaque semaine il y a ce qu’on appelle des colles, qui sont des interrogations orales, comme pour l’oral du concours.
C’est une épreuve très différente de l’écrit, et nous allons voir comment arriver à se débrouiller pour avoir une bonne note

Comment préparer une colle
Pour préparer une colle, il faut apprendre son cours et faire des exercices.
Jusqu’ici rien de nouveau, je ne dois pas t’apprendre grand chose.

Sauf que pour les colles, il est beaucoup important, par rapport à l’écrit, de faire des exercices !
Tout simplement parce que tu seras en grande partie noté sur des exercices, qui feront intervenir le cours, certes, mais connaître le cours ne suffit souvent pas pour résoudre un exercice.
Il y a souvent des astuces, des pièges ou des méthode à connaître qui ne se trouvent que dans les exercices.
En faisant les exos des livres que tu as normalement achetés (voir le partie « Comment travailler »), tu acquerras un certain nombre d’automatisme qui te permettront de ne pas bloquer sur un exercice, mais au contraire de savoir au moins comment démarrer.

La bonne attitude
Cependant, il arrive toujours un moment où l’on bloque sur un exercice, on ne sait pas par où commencer !
Et si le colleur ne t’aide pas, ça ne va pas arranger les choses

C’est là qu’il est important d’adopter la bonne attitude.
En effet, une colle est un oral, la note est donc un peu subjective et ne dépend pas que des résultats que tu as écrit au tableau.
Ta note va dépendre aussi du soin de la présentation, de la clarté de tes explications, mais aussi et surtout de ton attitude !

En effet, rien de pire qu’un élève qui ne sait rien mais qui en plus n’essaye pas de chercher, ça c’est la catastrophe assurée !
Si tu n’arrives pas à résoudre un exercice ce n’est pas trop grave, mais il faut alors que tu essayes par tous les moyens de le résoudre.
Par exemple en faisant des schémas, des hypothèses, en regardant des cas particuliers, en notant les théorèmes qui ont l’air d’intervenir dans l’exercie, etc…

Le colleur verra que tu es actif, que tu cherches vraiment à résoudre l’exercice et que tu ne fais pas qu’attendre qu’il te donne la réponse.
S’il voit que tu cherches il sera plus enclin à te donner des indications pour te permettre d’avancer.

Une attitude active de recherche de la solution est donc très importante si tu n’arrive pas à résoudre l’exercice.
Si tu y arrives tout de suite évidemment il n’y a pas de problème.
Mais pour faire une recherche active, mieux vaut connaître le cours et avoir fait quelques exercices, car il est assez difficle d’inventer des théorèmes^^

Conclusion
Les colles te montrent toute l’importance de faire beaucoup d’exercices : sans faire d’exercices, il est assez dur de savoir en résoudre des difficiles (ou même parfois des simples) par soi-même.
De plus, il n’est pas rare de tomber en colle sur un exercice que tu as déjà vu ou qui ressemble fortement à un exercice déjà rencontré. Il est alors assez simple d’avoir une bonne note

Cela arrive également aux oraux des concours, certains élèves ayant à faire des exercices qu’ils ont déjà effectué auparavant.
Mais pour augmenter les chances d’être dans une telle situation, il faut avoir fait BEAUCOUP d’exercices !! Cela peut sembler pénible, mais le jeu en vaut le chandelle

Le Français, les langues et l’actualité Haut de page Le mode de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *